Questions les plus fréquentes

Voici les questions les plus fréquentes que certaines personnes peuvent se poser:


Psychologue, Psychothérapeute, Psychanalyste, Psychiatre, quelles différences ?

Psychologue est détenteur un diplôme d’état de niveau master 2 . Le titre de psychologue est protégé. Pour exercer il faut être inscrit au registre Adeli de l’Agence Régional de Santé du lieu d’exercice. Ce professionnel peut exercer dans de multiples domaines (hôpital, médecine du travail, secteur judiciaire, en entreprise…) où il propose, selon le contexte, du soutien psychologique, de l’évaluation, de l’expertise. Il a une formation approfondie sur la connaissance du fonctionnement psychique et est soumis au Code de déontologie des psychologues.

Psychothérapeute est le professionnel dispensant des soins psychiques. Il propose des consultations qui ont pour objectif le mieux être, le soin des souffrances et il s’est formé selon une ou plusieurs approches. Le titre de psychologue est protégé. A savoir que tout psychologue est psychothérapeute et peut pratiquer la psychothérapie, ce qui n’est pas vrai  dans le sens inverse.

Psychanalyste passe par un autre cursus. Est psychanalyste celui ou celle qui a suivi lui-même une psychanalyse et a été reconnu et validé par l’une des écoles de psychanalyse. La psychanalyse est une technique spécifique centrée sur les associations libres et l’analyse du transfert, avec dans la plupart des cas, l’utilisation d’un divan.

Psychiatre est médecin. Il diagnostique, traite et tente de prévenir les maladies mentales, les troubles psychiques et les désordres émotionnels. Il peut notamment prescrire des traitements médicamenteux.

Un psychologue ne parle pas.

Un suivi psychologique se fait à la fois à travers l’écoute mais aussi l’échange. Un psychologue ne donne pas de conseil à son patient sur la manière dont il doit gérer sa vie mais l’aide à trouver par lui-même des réponses à ses questionnements en aidant sa réflexion. Ainsi, il établit des liens, amène des interprétations et permet à son patient de prendre du recul face à ses difficultés pour mieux les dépasser.

Un suivi psychologique est-il forcément long ?

Pas toujours. Quelques séances peuvent parfois suffire à répondre aux besoins de la personne qui consulte. Il est important, après une ou plusieurs séances, de se mettre d’accord avec le psychologue sur la durée du suivi.


Copyright 2011- 2018 Emma Joux | Tous droits réservés